Page d'accueil

L'Abbaye de Villeneuve

La première implantation date du 25 mars 1200 avec l'arrivée de moines cisterciens de l'abbaye de Buzay fondée en 1135 par Bernard de Clairvaux. Villeneuve n'est alors qu'une grange, succursale d'exploitation de Buzay. Depuis le décret impérial du 31 mai 1865 créant la nouvelle commune des Sorinières installée pour une partie sur des terres auparavant bignonnaises, l'abbaye de Villeneuve est maintenant sur le territoire des Sorinières.

L'abbaye est officiellement fondée le 25 mars 1201 par Constance, duchesse de Bretagne depuis 1166 en tant que fille et héritière de Conan IV ; veuve de Geoffroy Plantagenêt (fils aimé du roi Henri II d'Angleterre, duc de Normandie, comte d'Anjou et d'Aliénor, duchesse d'Aquitaine, comtesse du Poitou), elle est la mère d'Arthur destiné à devenir roi d'Angleterre et duc de Bretagne mais, héritier légitime, il est assassiné à Rouen en 1203 par ou sur ordre de son oncle Jean Sans Terre.

En troisièmes noces, Constance épouse Guy de Thouars ; le couple a deux filles ; l'aînée, Alix, en s'unissant à Pierre de Dreux, transmet la couronne ducale à une nouvelle dynastie qui s'achève avec Anne de Bretagne, deux fois reine de France.

Constance rend son âme à Dieu début septembre 1201. L'abbaye connaît des difficultés relatives à son lieu d'implantation. L'église de l'abbaye est enfin consacrée le 25 octobre 1223 en présence de tous les évêques bretons et de celui d'Angers.

Constance y repose ainsi que Guy de Thouars, leur fille Alix, Yolande, fille d'Alix et d'autres nobles. La nécropole ducale est recherchée par la noblesse locale : plusieurs membres des familles de Machecoul, du Chaffault, Briand Maillard et autres la choisissent pour ultime demeure.

Arbre généalogique de Constance

L'abbaye prospère grâce aux dons en argent et en terre, aux fermages ; elle a rang de seigneurie avec droit de justice, moulin, four, étang et droits en forêt de Touffou. A partir de 1540, elle passe entre les mains rapaces d'abbés commendataires, nommés par faveur royale et qui n'ont rien de religieux, ils passent seulement chercher leurs revenus. La communauté est spirituellement dirigée par un prieur. Les vocations se raréfient. En 1790 six moines demeurent dans l'abbaye.

La révolution entraîne sa destruction, l'abbaye étant transformée en champ de bataille. Achetée par le sieur Blanchard, greffier au tribunal de Nantes, elle devient résidence privée puis réaménagée en 1977, un hôtel-restaurant réputé.

Plan d'accès : L'Abbaye de Villeneuve

En savoir plus

Bibliographie

"Le Bignon à travers les siècles"

Par Yann DOUCET

Editions HERAULT

Le Bignon à travers les siècles

Guerre en Ukraine - Le Bignon se mobilise pour les populations




Les élus du Bignon ont voté une motion de soutien portant sur l'accompagnement et la coordination de la prise en charge des réfugiés issus du conflit russo-ukrainien.

Vous souhaitez faire un don ? Être famille d'accueil ?

Plus de détail ici








Agence de création de sites Internet pour les professionnels et les collectivités située à Nantes